Reconversion professionnelle : bien identifier ce que vous voulez faire !

Publié le : 03 juin 20214 mins de lecture

Il arrive que la profession que vous exerciez soit le fruit d’un chemin pas vraiment choisi. Certes vous remplissez votre mission avec professionnalisme, mais vous n’êtes pas parfaitement épanoui. Vous sentez que votre voie est ailleurs. La réorientation ou reconversion professionnelle vous permet de vous aligner avec vos aspirations profondes. Mais comment cerner la carrière à suivre ?

Maman en reconversion, bien se préparer pour trouver sa voie

Vous êtes jeune maman et vous avez fait une pause dans votre carrière professionnelle ? Un enfant ou un congé de maternité peuvent permettre de reconsidérer sa place dans le monde du travail. Aujourd’hui, les aspirations et priorités changent, les centres d’intérêt évoluent rapidement. Et si vous mettiez vos nouvelles compétences de maman, au service d’un métier de la Petite Enfance après l’obtention du CAP AEPE ? Songez à travailler dans ce secteur, prenez un instant pour réfléchir aux signes évidents du besoin de reconversion.

D’une manière générale, les compétences se traduisent par les habiletés transférables dans un domaine d’activité déterminé. Pour les distinguer des connaissances, retenez qu’en principe les compétences peuvent s’exprimer par un verbe : prendre des initiatives, manipuler Photoshop, négocier, etc. En dressant votre liste, vous parviendrez à différencier compétences comportementales et compétences techniques. Tout au long de votre vie, vous développez des compétences et lors d’une réorientation professionnelle, vous allez souvent devoir en acquérir et perfectionner de nouvelles. Et suivant le secteur ciblé, les compétences à assimiler seront différentes.

À découvrir également : Reconversion professionnelle : comment trouver les financements ?

Identifier vos connaissances théoriques et celles que vous souhaiteriez acquérir

Cette première analyse a pour but d’identifier les connaissances acquises lors de vos années de travail ou de vos études, mais aussi lors d’activités privées. À titre d’exemple, vous êtes depuis toujours passionné de cuisine italienne et avez suivi plusieurs ateliers auparavant, vous avez intégré une association apprenant la lecture aux élèves en difficulté… Toutes ces expériences vécues ont élargi vos connaissances et pourraient s’avérer utiles dans votre nouveau métier.

Mais selon le secteur professionnel aspiré, il va probablement falloir renforcer vos connaissances. En vous renseignant sur les secteurs que vous jugez intéressants, vous allez orienter vos choix d’apprentissage.

À consulter aussi : Reconversion professionnelle : y a-t-il un âge limite ?

Déterminer votre véritable objectif de vie et votre cadre professionnel idéal

Quand vous ressentez le besoin de changer de profession, le premier réflexe consiste à vous remémorer ce qui vous faisiez vibrer étant plus jeune, ce que vous rêviez de devenir. Malencontreusement, ces carrières envisagées n’ont pas pu aboutir par la force des choses (résultats scolaires peu satisfaisants par exemple). Fort heureusement, la réorientation professionnelle se présente comme l’opportunité idéale pour devenir celui ou celle que vous êtes véritablement, et non la personne que la société a faite ou attend de vous.

Si aujourd’hui, vous décidez de vous reconvertir dans votre carrière, il est fort possible que votre cadre professionnel présent ne vous satisfasse plus. Il est donc normal que ce critère impacte grandement votre choix d’avenir. Pour ce faire, commencez par une analyse de ce qui vous convient à l’heure actuelle et ce que vous désirez garder. Étudiez également ce qui ne vous correspond plus du tout, ce qui semble parfait et ce qui reste facultatif. La finalité de ce procédé est de dresser un portrait le plus complet et le plus fin possible de ce à quoi vous aspirez.

Plan du site